Symbole de la fidélité, de la sagesse et de la pureté, le saphir est très prisé, aussi bien par les joailliers que par les amateurs de bijoux en pierres précieuses. S’il accompagne souvent les bagues de fiançailles, le pendentif en saphir rencontre également un grand succès. Justement, cet article vous révèle 5 bonnes astuces pour choisir un pendentif serti de cette gemme exceptionnelle.

1. Définir l’origine du saphir

Au moment de choisir votre pendentif en saphir, l’origine de la pierre est une information essentielle, dans la mesure où elle définit sa valeur. Le saphir est issu de nombreuses régions de part et d’autre du monde, mais les pierres diffèrent selon leur provenance. On en retrouve généralement en Birmanie, au Sri Lanka mais aussi au Cachemire (en Asie). Il faut savoir que les saphirs extraits des mines du Cachemire sont considérés comme les plus valeureux, compte tenu de leur rareté. En outre, la qualité des saphirs en provenance de la région présentent une qualité nettement supérieure. Que ce soit par leur couleur, très intense, ou leur reflet, ils figurent parmi les plus belles pierres précieuses au monde. Les pierres birmans sont à peu près similaires, mais se différencient par une couleur plus vive, et des reflets vitreux. Quant aux saphirs du Sri Lanka, ils se démarquent par une consistance cristalline exceptionnelle, procurant des effets de couleurs différentes à la lumière naturelle.

2. Pierre chauffée ou non chauffée ?

Certaines pierres, dont le saphir, peuvent avoir subi un traitement spécifique qui consiste à les chauffer. Cette procédure est réalisée depuis des siècles, et a pour objectif de rendre la couleur de la pierre plus vive. Notez qu’un saphir qui n’a pas été chauffé, alors qu’il présente une couleur intense possède une plus grande valeur. Ainsi, c’est un critère de vente infaillible, pouvant être vérifié par un certificat délivré par un institut de gemmologie. Sachez également qu’il existe d’autres procédures permettant de rendre le saphir plus beau, et donc de mieux le vendre. C’est le cas par exemple des traitements consistant à rajouter des matériaux synthétiques et des colorants pour modifier l’aspect esthétique de la gemme. Bien que ce processus permette de travailler les détails du saphir, certaines substances acides du mélange peuvent endommager la pierre. Il est alors plus sûr de se renseigner sur les éventuels traitements qu’a subis le saphir auprès de votre bijouterie.

3. La couleur : un indice qui ne trompe pas

Le saphir existe en de nombreuses couleurs, et ne sont pas forcément bleues comme on pourrait l’imaginer. Jaune, rouge, orange, vert ou rose, vous retrouverez d’innombrables variétés. Cela dit, seul le saphir bleu est considéré comme celui qui est de meilleure qualité. Sans traitement, celui-ci doit avoir une couleur uniforme, limpide et soutenue pour être qualifiée haut de gamme. Ce qu’il faut savoir, c’est que plus la couleur est intense, plus la pierre sera précieuse. Il faut noter cependant que cette caractéristique ne doit pas compromettre la luminosité, ni la transparence de la gemme. Enfin, il est bon de préciser que 90 % des saphirs sont actuellement traités en vue d’intensifier leur couleur et leur brillance. Ceux qui sont naturellement d’un bleu intense sont ainsi plus rares, mais surtout extrêmement coûteux.

4. Formes et esthétique : une question de goûts

Pour un rendu beaucoup plus esthétique, le saphir peut être taillé de différentes manières. La taille coussin ou ovale sont les plus courantes, car elles révèlent tout l’éclat et la beauté du saphir. Par ailleurs, la forme brute de la pierre est rarement homogène, c’est pourquoi le lapidaire choisit souvent la partie la mieux exploitable, ainsi que la forme la plus simple à tailler. Cela permet entre autre de faciliter le travail, mais également d’obtenir des modèles de pendentifs d’une grande beauté. Vous aurez le choix entre diverses formes telles que : le saphir rond, ovale, carré, triangle, coussin, émeraude, poire, marquise, cœur…

5. Trouver un pendentif en saphir selon le type et la matière du collier

Vous avez repéré un pendentif qui vous plaît ? Très bien, il ne vous reste plus qu’à vérifier qu’il corresponde avec la chaîne avec laquelle vous souhaitez l’assortir. La longueur est le premier critère que vous devez considérer. Si vous avez un collier ras de cou, les grosses pierres risquent d’alourdir le bijou. Les pendentifs solitaires seront mieux adaptés, car ils apportent une touche plus raffinée. De même, les chaînettes d’une longueur de 40 à 50 cm doivent être habillées par des petits pendentifs, plus élégants et confortables à porter. Au-delà de 50 cm, vous pouvez opter pour un saphir plus imposant, voir accompagné de détails plus travaillés. La matière du collier joue également un grand rôle dans l’esthétique de votre bijou. Bien sûr, le choix se base majoritairement sur vos préférences, alors si vous aimez les chaines en argent, alors libre à vous d’exprimer vos envies. Cependant, veillez à ce que votre pendentif soit confectionné de la même matière, ou du moins avec un matériau de la même couleur. En effet, si vous choisissez un collier en argent, alors que votre pendentif est fait en saphir et or, cela risque de ne pas être très esthétique. Dans ce cas, choisissez plutôt une chaîne en or pour homogénéiser l’ensemble.